SOPHIA CONSEIL est une entreprise française, indépendante, d’ingénierie scientifique et technique, de R&D et Innovation. Présente sur toute la France, nous intervenons dans différents secteurs d’activités

SOPHIA CONSEIL réalise l’étude et la conception de cartes et de produits électroniques, ainsi que sur l’ensemble des étapes du cycle en V en développement de logiciels embarqués. L’innovation est aussi au centre de son épanouissement par le développement de produits internes dans le domaine des objets connectés et communicants tels que :

  • Une brique technologique appelé WisNet composée de capteurs sans-fil auto-alimentés ou d’actionneurs (WiSMote) et d’une passerelle de connexion au réseau Internet (WiSGate) ;
  • Un système de gestion intelligente d’éclairage public Luxmonitor : un système unique, sans fil, de contrôle et de paramétrage à distance de l’éclairage urbain. Il s’installe sur un système neuf ou existant et facilite la gestion des réseaux d’éclairage, permettant ainsi de mieux maîtriser leur consommation et de réaliser des économies d’énergie.
  • Un système de guidage à la place.
  • Un réseau de capteurs dédiés à l’analyse de la qualité de l’air.

La thèse porte sur l’implantation d’une solution sécurisée générique pour les objets connectés.

La première phase de la thèse démontrera les vulnérabilités des solutions existantes liées à l’environnement industriel avec un focus sur deux cas d’usages, tels que la domotique et les villes intelligentes.

Une fois la liste de vulnérabilités identifiée, l’étude se focalisera sur la définition des besoins spécifiques de sécurité liés aux réseaux multi-sauts très contraints en consommation d’énergie, de puissance de calcul et de mémoire. L’étude se poursuivra par l’état de l’art des solutions existantes et identifiera les critères de performances (taille de l’implémentation matérielle, consommation, latence de propagation, etc.) à prendre en compte lors du design d’un objet connecté.

La deuxième phase de la thèse va traiter les implantations des algorithmes et des protocoles sécurisés issues lors de la deuxième phase sécurisés sur les cibles MSP430 et ATMega.

La troisième phase de la thèse se concentrera sur l’analyse et l’optimisation des algorithmes/protocoles de sécurité. L’optimisation proposée va devoir rencontrer les critères de performance identifiés. Cette optimisation nous permettra d’implanter la couche de sécurité dans les produits finaux.

Le candidat devra être diplômé BAC +5 /école d’ingénieur ou université avec une spécialisation en électronique.

Le candidat doit avoir des connaissances solides PCB, microcontrôleurs, mémoires CPU 8/16 bits, RAM 16ko, fonctionnement sur batteries, etc. aussi qu’en logiciel embarqué (langage C, systèmes temps-réel etc.).

Mots-clés: Cryptographie symétrique, IPsec, DTLS, RPL, Contiki OS, Language C, MSP430, Atmega.

Localisation : Alpes-Maritimes