Project Description

[VIDEO] Avec Sophia Conseil, faites l'innovation, pas la guerre

Vincent David, golden boy sophipolitain.

Passée par l’accélérateur régional puis national de bpifrance, la solide sophipolitaine peaufine son modèle économique et social au rythme… accéléré de ses succès.

Certes, bpifrance n’aura pas pris de réel risque en intégrant Sophia Conseil, 240 collaborateurs au compteur, à sa meute de belles PME dans l’ambition d’en faire des ETI (entreprises de taille intermédiaire, à partir de 250 salariés). Mais pour Vincent David, son fondateur, l’expérience se veut enrichissante, au plus près d’autres structures à la croissance galopante. Et c’est avec gourmandise qu’il savoure sa sélection, parmi 60 coreligionnaires, au concours organisé par la banque publique pour bénéficier d’un mécénat de compétences en communication sous l’égide de WPP, leader mondial en la matière. De son propre aveu, Sophia Conseil en avait besoin, pour s’affirmer sur un créneau nouveau et porteur, celui de fournisseur de technologies disruptives, créneau qu’elle exploite avec talent en comptant parmi ses clients le tiers des sociétés du CAC 40… « Notre force ? Notre expertise, notre capacité à transformer une idée en réalité industrielle » explique cet ingénieur de formation entré en entrepreneuriat pour « développer de la valeur et de l’humanité. »

De Thales à Objeos

En 2005, Sophia Conseil s’est montée sur sa seule volonté, et 5.000€ tout rond. Aujourd’hui, et sans écorchure au capital en fonds propres, Sophia Conseil s’est démultipliée à grande vitesse avec des antennes sur Paris, Lyon et Toulouse, plus quatre filiales (Malaisie, Singapour, Monaco, Grande-Bretagne). Le siège, lui, est resté à Sophia, où l’écosystème a su tirer partie de ce voisinage à haute valeur technologique ajoutée, comme Objeos (voir ci-dessous), une start-up née des troupes de Sophia Conseil, promise à un bel avenir. Beau symbole pour Vincent David, qui opte pour « des pratiques managériales qui permettent à chaque collaborateur de fonctionner en autonomie dans un collectif soudé, sans hiérarchie pesante, pour aller jusqu’à l’auto gouvernance. « Une transformation culturelle totale, des salariés heureux, pour faire de « l’ingénierie autrement ». « Aujourd’hui, nous vendons de la prestation intellectuelle, de la technologie, mais on peut aussi fabriquer des systèmes… En véritable lien entre recherche et industrie. » La recette pour Vincent David ? « Une agilité technologique décuplée par une agilité managériale. Et c’est passionnant ! »

Retrouvez l’article dans l’édition N°912 de Tribune Bulletin Côte d’Azur.

Sur notre vidéo, Vincent David mise sur de nouvelles pratiques managériales pour faire grandir Sophia Conseil.